Sachez lutter contre les fringales !

Sachez lutter contre les fringales !

Dans un premier temps, il est important de ne pas mélanger « faim » et « appétit ».
En d’autres termes, il ne faut pas confondre les signaux réels envoyés par votre corps quand votre estomac est vide et que votre organisme manque d’énergie avec des envies de manger certains aliments. Il faut apprendre à distinguer les 2 afin d’adapter un comportement alimentaire conforme à vos besoins.

Si vous manquez effectivement d’énergie, mieux vaut avaler une pomme ou un yaourt nature : vous ne consommerez pas trop de calories et vous éviterez de vous sentir mal, ce qui nuirait à votre concentration et à votre tonus.

S’il s’agit d’un petit caprice, à vous d’estimer l’envie par rapport au coût : grignoter est mauvais pour la ligne mais il est primordial de ne pas être frustré en permanence. C’est pourquoi vous devez vous faire plaisir quand cela reste raisonnable. Si votre envie soudaine est de manger une orange : lâchez-vous ! Si c’est de vous empiffrer de gâteaux apéritifs, c’est plus problématique ! Il n’y a donc pas de règle en matière de grignotage : tout dépend ce que vous grignotez et en quelle quantité. Si quelques gâteaux apéro peuvent vous encourager à continuer vos efforts, pourquoi pas ! A vous d’être capable de vous limiter à quelques-uns …
Le risque majeur dans ces écarts est de manger plus que ce dont notre corps a besoin, c’est à dire de manger indépendamment de notre faim. Cela constitue un des facteurs premiers de la prise de poids.

L’envie de manger tel ou tel aliment peut provenir d’une odeur, d’une vision, d’une émotion particulière, etc. En résumé, l’aspect psychologique rentre en compte d’une manière considérable dans nos pulsions et nos choix alimentaires.
Donc lutter contre les fringales n’est pas qu’une affaire de faim mais aussi, si ce n’est plus, un contrôle de l’esprit …

Laisser un commentaire

Fermer le menu